Humain?

Le problème principal avec Nodal est la facilité avec laquelle on se borne à utiliser la grille. En effet, la pulsation est forcément un multiple ou sous-multiple de la durée correspondant à un coté de la grille

En exemple, voici un rythme répétitif créé sur la grille de Nodal. Pour un résultat plus vivant, la vélocité et le choix des samples varient de manières aléatoires.

 

 

Pour faire évoluer le placement rythmique (le groove), il me faudrait effectuer des petits décalages en avant ou en arrière de manière aléatoire avec une probabilité plus importante d’être bien placé sur les premiers temps.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0